Se connecter

Le Cirque de Salazie

Histoire de Salazie

Lorsque les premiers colons sont arrivés, on a dit que le Cirque venait “de l’Est” et n’avait pas de nom.

Le nom “Salazie” viendrait de “Soalazaina” (terme malgache désignant une marmite à trois pieds utilisée pour la cuisine), en référence aux trois rochers situés entre Salazie et Cilaos.

Salazie se reflète aussi dans le long “bon camp”, dont Annette, fille d’un honnête chef créole, l’un des premiers propriétaires du Cirque du Soleil.

Le nom “Salazie” n’a été officiellement reconnu qu’en 1835 (décret colonial du 11 novembre) et le District de Salazie a été érigé en Ville par la loi du 28 février 1899.

L’histoire du Cirque est infiniment riche. Salazie était autrefois un refuge pour les esclaves fugitifs fuyant l’esclavage (aboli le 20 décembre 1848) ; les petits et grands propriétaires terriens.

Certains sommets et lieux comme le Piton d’Anchaing, le Cimendef (ceux qui refusent d’être esclaves)… témoignent de l’arrivée de ces esclaves au Cirque.

Certains lieux reflètent une autre occupation : Hell-Bourg, le Camp Pierrot, le Plateau des Osiers … marquent la présence des premiers colons qui demandèrent bientôt 1830, la première concession officielle.

Ceux-ci favoriseront par la suite, l’installation de nombreuses familles.

Du début du XIXe siècle au début du XXe, le cirque remplit une fonction d’inspiration pour les poètes mais aussi de repos et de “changement d’air” pour les citadins avec ses thermes et son climat frais.

Situé au centre de l’île, Salazie est l’un des trois cirques de La Réunion : Salazie, Cilaos et Mafate

Salazie vous séduit par ses montagnes, ses cascades mais aussi par son riche patrimoine architectural, artisanal et agricole.

Découvrez tous les établissements de Salazie

histoire de salazie, Le Cirque de Salazie